L’Arche de Noé et la Rétrospective Agile ou comment éviter le naufrage pendant une rétrospective ?

Meryl Smith, Agiliste chez Givaudan


Meryl Smith, Agiliste chez Givaudan

Elle s’appelle Méryl et elle vient de réaliser une présentation décalée de la Rétrospective Agile en faisant un parallèle avec le mythe de l’Arche de Noé. Un parallèle ? ou presqu’une allégorie philosophique. Voici ce qu’elle nous a conté.

Un mythe, peu importe si on y croit ou pas. Un mythe n’est pas fait pour qu’on y croit. Un mythe, c’est un récit qui veut illustrer et expliquer quelque chose, comme l’Arche de Noé veut expliquer les origines et les destins des habitants de la Terre. Sa portée est plus large que celle de l’histoire prise au premier degré. Comme pour une fable de La Fontaine, peu importe si le lièvre ou la tortue ont existé, peu importe si la course a vraiment eu lieu. C’est la morale de l’histoire qui importe : rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Et Méryl, Agiliste dans l’âme, à qui on a conté le mythe de l’Arche de Noé, ne s’est pas arrêtée au premier degré : elle a lu entre les lignes du mythe. Et pour elle, le mythe de l’Arche de Noé n’est autre qu’une allégorie philosophique de la rétrospective agile.

  • La rétrospective : un outil évolutif

Arche de Noé : Le mythe est influencé et enrichi au travers des siècles de contage.

Outils agiles : Les outils agiles sont ouverts à discussion et évoluent au cours du temps avec les spécificités des équipes, des projets, des entreprises, les apports de chacun. Il n’y a pas qu’une seule manière de réaliser une rétrospective agile. Bien au contraire, pour garder une rétrospective vivante, il est fortement conseillé de varier les objectifs, de varier les activités et de changer d’animateur/trice. Un code de conduite défini par l’équipe permettra de conserver un bon niveau d’efficacité. Et on pourra même réaliser une rétrospective de la rétrospective pour améliorer son efficacité si nécessaire.

Arche de Noé : Les textes montrent qu’après avoir parlé régulièrement avec l’Homme, après avoir réalisé une introspection, Dieu adapte son comportement (voire reconnaît ses erreurs ?) : « Aucune chair ne sera plus exterminée par les eaux du déluge, et il n’y aura plus de déluge pour détruire la terre. » Par ailleurs, le mot « TEVAH » a plusieurs significations : « arche », mais aussi « mot » et « mesure » (au sens musical). Il n’en fallait pas plus pour que Meryl y voit une preuve supplémentaire que l’Arche de Noé est une invitation à se parler à intervalle régulier pour ne pas être… submergé !

Manifeste Agile (12ème principe) : À intervalles réguliers, l’équipe réfléchit aux moyens de devenir plus efficace, puis règle et modifie son comportement en conséquence.

Dans le cadre de Scrum, la rétrospective est une réunion positionnée à la fin de chaque sprint (sprint = itération) pendant laquelle l’équipe Scrum (12 personnes maximum recommandé) met à profit son vécu sur le sprint écoulé pour améliorer son organisation afin d’être plus efficace. La rétrospective est donc un élément clef du principe d’amélioration continue rendant une équipe auto-apprenante.

  • La rétrospective en 6 chiffres : moyens mnémo-biblico-techniques

Arche de Noé : « Voici comment tu la feras : l’arche aura trois cents coudées de longueur, cinquante coudées de largeur et trente coudées de hauteur. »

Mener une rétrospective agile : reprenons les 300 x 50 x 30 coudées.

Vous êtes d’accord que 300 = 3 x 100 ? Oui, admettons :

L’équipe peut donner 3 niveaux de satisfaction à propos du dernier sprint : MAD (ce que l’on veut à tout prix éviter au prochain sprint), SAD (ce qu’on aimerait éviter au prochain sprint), et GLAD (ce que l’on veut conserver et reproduire au prochain sprint).

100 idées par personne. Toutes les idées sont bonnes, il faut laisser libre cours à l’inspiration, laisser les personnes s’exprimer et encourager l’émulation. Pour ceux qui pensent que l’agilité se réduit aux post-it : c’est ici que les post-it interviennent.

Vous admettrez également que 50 = 5 x 10 :

On peut évaluer le sprint passé selon 5 axes d’évaluation (pour constituer un graphique « radar »).

10 pour une évaluation avec les 10 doigts de la main (mais une note sur 5 suffit, en vote à main levée).

Enfin, admettons que 30 = 3 x 10 :

Une rétrospective se déroule généralement en 3 phases : expression, évaluation, plan d’action (avec 2 ou 3 actions maximum, exprimées de manière S.M.A.R.T.)

10 principes (ou valeurs) doivent être respectés :

TRANSPARENCE dans la communication et dans nos échanges – HONNÊTETÉ intellectuelle, avec un comportement orienté résultats et travail en équipe – COURAGE de soulever les problèmes, les vrais, et d’en discuter ouvertement pour trouver ensemble une solution – ÉCOUTE, si possible active pour échanger de manière constructive – FACTUEL pour ne pas se laisser emporter par ses émotions ou pour éviter de prendre de mauvaises décisions ne prenant pas en compte l’intégralité de la complexité d’un sujet – PAS DE JUGEMENT pour accueillir positivement les différentes manières de penser et augmenter la sérendipité – CONFIANCE pour conserver voire améliorer le bien-être et les résultats d’un travail en équipe sain et agréable – CONCRET pour ne pas tomber dans le piège du « parler pour refaire le monde mais ne jamais concrétiser quoique ce soit. » – VARIÉTÉ des approches, des idées, des solutions pour toujours plus d’innovation – LIBERTÉ d’agir, de penser et de s’exprimer, tout en respectant le bon fonctionnement de l’entreprise et le bien-être/équilibre de l’équipe.

 

Merci à Méryl pour ce partage. Qui aurait cru qu’on pensait déjà agile en l’an -1700 ?! L’Arche de Noé ou la genèse d’une nouvelle méthodologie… J’en conclus donc que la magnifique biodiversité sur terre et dans les océans n’est autre que le résultat obtenu grâce au Scrum ! CQFD.

 

Pour encore approfondir le sujet :

https://www.scrumalliance.org/community/articles/2014/april/key-elements-of-sprint-retrospective

http://www.funretrospectives.com/

http://retrospectivewiki.org/index.php?title=Agile_Retrospective_Resource_Wiki

300 x 50 x 30 coudées correspondent à 135 x 23 x 14 mètres.

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9luge

Sources :

Définition et description d’une rétrospective agile: http://www.agiliste.fr/art-de-la-retrospective/

Le Manifeste Agile : http://agilemanifesto.org/iso/fr/principles.html

Objectifs S.M.A.R.T. : https://en.wikipedia.org/wiki/SMART_criteria