Retour Agile en Seine 2018 : Virginie Guyot – Confiance et leadership au service de la performance collective

Que ce soit à bord des avions de la patrouille de France (1000 km/h, 15000 m d’altitude), ou au sein d’une entreprise, nous exerçons tous un métier où la collaboration est cruciale pour le bon fonctionnement de l’organisation, tant pour l’accomplissement collectif que pour l’épanouissement individuel. Dans le premier cas, extrême, la qualité de la collaboration doit être au plus proche de la perfection pour des raisons évidentes de sécurité. C’est pourquoi Virginie Guyot, ex leader de la patrouille de France, est une des personnes les plus légitimes pour nous parler des bonnes pratiques et méthodes en matière de collaboration.

« La force de l’équipe est de travailler ensemble. Pour y parvenir, tous les membres de l’équipe doivent regarder dans la même direction, avoir une ambition commune et être capable de prendre des décisions individuelles au profit du collectif. »

Quatre éléments essentiels vont permettre à une équipe d’atteindre cette excellence collective :

  1. La confiance entre les membres de l’équipe joue un rôle primordial dans la réussite de projet. Au sein de la patrouille de France, le leader est devant et tire en premier sur le manche pour manœuvrer l’avion (manœuvres que les avions derrière lui devront suivre). Les autres pilotes n’ayant pas le temps de regarder devant, ils s’alignent continuellement par rapport au leader en prenant trois points de repère (points géométriques entre son propre avion et celui du leader). On comprend donc qu’il est nécessaire d’avoir une confiance absolue envers le leader. Tous les pilotes sont inter-reliés et chaque prise de décision de l’un a des conséquences sur les autres pilotes. Une toile de confiance doit donc être tissée entre les 9 pilotes de la patrouille de France (8 en vol et 1 remplaçant). Le challenge de cette équipe est de conserver ce niveau de confiance même quand les membres d’équipe sont amenés à changer : c’est pourquoi il est primordial d’apprendre à faire confiance aux nouveaux. Comment fait-on cela ? Trois éléments favorisent l’essor d’une confiance durable : les compétences pré-requises du pilote, son intelligence émotionnelle, et un partage des valeurs et de la vision de l’organisation.
  2. Les pilotes sont exhortés à développer une âme collective. L’ensemble des différents postes doivent communiquer, tisser des liens afin d’établir un respect mutuel. Afin de favoriser une telle démarche dès le début, un processus d’intégration doit être mis en place. Cela signifie que tout le monde doit s’approprier l’ensemble du processus / écosystème afin de comprendre le rôle de chacun.
  3. Concernant le leadership, Virginie Guyot insiste sur le fait que tout le monde doit-être un leader à son niveau dans le but d’atteindre l’excellence collective. Effectivement, si le leader trop imposant, directif, cela pourrait biaiser les processus décisionnels et amoindrir la performance de toute l’équipe.
  4. Pour atteindre l’excellence collective, le leader de la patrouille de France doit livrer ses processus décisionnels de manière à ce que l’ensemble des membres puissent comprendre son fonctionnement et anticiper sa façon de réagir en cas de problèmes. Ce partage permet également à chacun de mieux le comprendre, d’un point de vue logique mais aussi, d’une certaine façon, d’un point de vue personnel : comprendre sa manière de penser, les raisons de ses décisions et le type de questions que le leader se pose. De cette façon on évite les dialogues de sourds et on obtient une communication fluide au sein du groupe.

Après chaque sortie, la patrouille prend part à un débriefing structuré, pour partager du feedback. Chaque pilote fait part aux autres de ce qu’il a apprécié dans sa sortie et dans celle des autres. Ils évoquent notamment les petites frayeurs, les moments où ils étaient moins confiants, ce qu’ils n’ont pas apprécié dans leur conduite ou dans celle des autres. Ils trouvent ensemble une solution pour que ces points négatifs ne se reproduisent plus. Menée de manière systématique, c’est-à-dire pour chaque mission, cette rétrospective est une action indispensable à l’atteinte de l’excellence collective.

Nos remerciements à Virginie Guyot pour le partage de sa vision du leadership et de l’excellence collective. Les outils et démarches utilisés au sein de la patrouille de France peuvent être adaptés au sein d’une organisation ou d’un groupe de projet. Tout comme elle le souligne :

« La grandeur d’un métier est peut-être, avant tout, d’unir les hommes : il n’est qu’un luxe véritable, et c’est celui des relations humaines. » Terre des Hommes, Antoine de Saint-Exupéry

.